Aller directement au contenu
Cape St-Mary's
Cape St-Mary's
Péninsule de Port-au-Port
Péninsule de Port-au-Port
Cape St-Mary's
Cape St-Mary's
Cape St-Mary's
Cape St-Mary's
St-Jean de T.N. (St. John's)
St-Jean de T.N. (St. John's)

Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles


Un anglophone au coeur de l'établissement

Un anglophone, au cœur de l'établissement et de l'expansion
de l'éducation en français à Terre-Neuve-et-Labrador

Saint-Jean - Depuis 1998, année de la création du Conseil scolaire francophone de la province, chaque matin, lorsqu'il quitte son domicile, Peter Smith, CGA troque sa langue et sa culture anglophones pour la langue et la culture francophones.
À son bureau, sur le chemin Ridge, il occupe le poste névralgique de directeur général adjoint et de directeur des services financiers. Il adore son travail. « J'ai étudié, entre autres, en français à l'Université Laval de Québec et je voulais travailler en français, ici à Terre-Neuve, ma terre natale. » précisera-t-il quand on s'étonne qu'un jeune Terre-Neuvien de naissance, père de deux enfants, ait quitté un poste important pour une chaîne alimentaire majeure pour affronter les défis d'un Conseil scolaire francophone naissant et fragile dans une province à très forte majorité anglophone.
« Au début, se rappelle-t-il, ce n'était pas facile. La province connaissait de graves difficultés économiques. Il y avait la crise de l'industrie de la pêche et l'Eldorado du pétrole n'ensoleillait pas notre avenir. Beaucoup de services publics étaient en déficit de financement. Notre équipe au Conseil scolaire, pour répondre aux besoins de nos cinq écoles, réparties sur un vaste territoire et, pour satisfaire les demandes du ministère de l'Éducation, était très petite.
Aujourd'hui, Peter Smith est toujours aussi convaincu qu'il a pris la bonne décision de consacrer ses talents, ses compétences et son travail à la francophonie de Terre-Neuve-et-Labrador. « Ce n'est pas toujours facile de travailler en français quand la majorité de mes interlocuteurs, les fournisseurs et mes répondants sont unilingues anglophones mais c'est gratifiant quand on constate que nos efforts donnent des résultats quantifiables. On n'est plus en mode survie mais en mode expansion. Jamais personne, ici à Saint-Jean, n'aurait pu imaginer l'existence du Centre scolaire et communautaire des Grands-Vents, il y a dix ans. Aujourd'hui, tous les taxis savent son emplacement.
« La Canada a décidé d'être une collectivité avec deux langues et deux cultures. C'est notre grande richesse. C'est ce qui nous singularise. S'il n'y a pas plus de francophones à Terre-Neuve-et-Labrador, c'est qu'ils ont été assimilés, faute de services et politiques d'ouverture à l'autre. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Le Gouvernement et la collectivité, en général, sont ouverts au fait français. Bien sûr, il y a un prix à payer pour en arriver à ce noble objectif d'une communauté avec deux cultures et deux langues. Mais selon moi, c'est un prix qui génère des bénéfices qui doublent sinon triplent l'investissement. »
Dans ce contexte, monsieur Smith, souligne la collaboration entre la Fédération des francophones d'ici et les gens de Saint-Pierre-et-Miquelon, la publication d'un guide touristique en français distribué à plus de 40 000 exemplaires, l'arrivée de nouveaux résidants du Québec, de régions francophones ailleurs au Canada et du monde parlant français qui Ose Terre-Neuve-et-Labrador parce qu'il y a ici un système d'éducation en français.



Archives

Toutes les archives des nouvelles



Événements

Il n'y a aucun événement en ce moment

Calendrier complet »

Abonnez-vous à l'info-courriel



Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador (FFTNL)
65, chemin Ridge, 2e étage, bureau 233
St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador)
A1B 4P5

Date d'impression : 27 septembre 2016
Téléphone : 709-722-0627
Télécopieur : 709-722-9904
Courriel :
Site Internet : http://www.francotnl.ca/