Aller directement au contenu
Saint-Jean
Saint-Jean

Vous êtes ici :   Accueil » Services » Histoire et patrimoine » Nos communautés après Utrecht

Nos communautés après Utrecht


1713 : Le Traité d'Utrecht

Histoire de la francophonie
terre-neuvienne-et-labradorienne




Histoire du Traité d'Utrecht

Nos comunautés après Utrecht, le projet de la FFTNL

Exposition

Photos
Revue de presse

Contact



 

Histoire du Traité d'Utrecht


L'Angleterre et la France signent un traité de paix à Utrecht, aux Pays-Bas le 11 avril 1713 pour mettre fin à la guerre de Succession d'Espagne qui a débutée en 1700. En signant ce traité, la France cède, entre-autres, Terre-Neuve à l'Angleterre et doit évacuer sa base de Plaisance (Placentia) ce qui  l'oblige à cesser de pêcher sur la côte sud. Elle retient par contre, le droit de pêcher au large d'une section du littoral, située entre le cap Bonavista et la pointe Riche, qui allait être nommée "French Shore".

C'est le début de l'effondrement du régime français en Amérique du Nord. La majorité des français ont préféré partir : beaucoup sont retournés en France, d'autres furent déportés et d'autres ont choisi de prêter allégance à l'Angleterre avant de s'assimiler aux Anglais et aux Irlandais. Mais une minorité isolée allait survivre dans la péninsule de Port-au-Port. Cette réalité historique démontre le courage et la ténacité du peuple francophone de la province. Même si la signature du Traité d'Utrecht a eu une importance énorme sur ce qu'est devenue la province de Terre-Neuve-et-Labrador, cette histoire est aujourd'hui très peu connue des communautés d'ici.


 

"Nos communautés après Utrecht",
le projet de la FFTNL


En 2013, dans le cadre de la commémoration du 300ème anniversaire du Traité d'Utrecht, la FFTNL a souhaité rappeler et promouvoir la présence francophone et acadienne de TNL ainsi que l'impact de la signature de cet important traité auprès de l'ensemble des terre-neuviens-et-labradoriens. La FFTNL a voulu retracer l'histoire des communautés francophones depuis la signature du Traité d'Utrecht, pour affirmer sa présence et par conséquent son identité culturelle.

Une exposition bilingue a été développée sur l'histoire des francophones de la province, elle comprend 8 panneaux d'interprétation statiques. Afin de la rendre plus interactive, la FFTNL a fait appel aux artistes francophiles Louise Moyes et Paul Rowe pour présenter l'exposition sous forme de spectacle interactif, où le public peut se mêler aux comédiens.

Lors d'une tournée, les artistes ont présenté "Nos communautés après Utrecht" aux élèves des écoles francophones à travers la province de Terre-Neuve-et-Labrador. Cet automne, le temps d'une semaine, l'exposition avait pris place au Arts and Culture Centre de Saint-Jean pour des représentations à des élèves en écoles d'immersion.


 

Exposition


L'exposition est visible au Centre scolaire et communautaire Sainte-Anne à la Grand'Terre.

 


 

Photos

Photos de la représentation de l'exposition "Nos communautés après Utrecht" aux élèves de l'école des Grands Vents à Saint-Jean TN.


 


 

Revue de presse


Article Gaboteur édition 29.13 :
Article Gaboteur 29.13 Traité Utrecht
(580 Ko)

"Nos communautés après Utrecht" un projet qui se poursuit :
Nouvelles Traité d'Utrecht
(100 Ko)


 

Contact

Pour tous renseignements sur le projet "Nos communautés après Utrecht" veuillez contacter :

  • Roxanne Leduc
    Directrice générale adjointe
    (709) 757-2828



Événements

Il n'y a aucun événement en ce moment

Calendrier complet »

Abonnez-vous à l'info-courriel



Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador (FFTNL)
65, chemin Ridge, 2e étage, bureau 233
St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador)
A1B 4P5

Date d'impression : 8 décembre 2016
Téléphone : 709-722-0627
Télécopieur : 709-722-9904
Courriel :
Site Internet : http://www.francotnl.ca/