Covid-19: entrée en vigueur de l'état d'urgence de santé publique dans la province

19 mars 2020

Le 18 mars 2020, le ministre de la Santé et des Services communautaires, John Haggie, a déclaré que la COVID-19 était une urgence de santé publique en vertu de la loi sur la protection et la promotion de la santé publique.(Mesures spéciales du 18 mars 2020, document officiel)

La fermeture des établissements suivants est ordonnée :

    Gymnases et centres de remise en forme, y compris des studios de yoga, des installations de tennis et de squash
    Studios de danse
    Les entreprises titulaires d'une licence en vertu de la loi sur la réglementation des alcools dont l'objet principal est la consommation de bière, de vin ou de spiritueux
    Cinémas
    Arenas
    Espaces de représentation
    Salles de bingo

Les restaurants sont autorisés à fonctionner à 50 % de leur capacité, à condition qu'une distance sociale appropriée (deux bras de fer) puisse être maintenue.

Les rassemblements de 50 personnes ou plus ne sont pas autorisés.

Toute personne arrivant à Terre-Neuve-et-Labrador en provenance de l'étranger est tenue de s'isoler pendant 14 jours après son arrivée au Canada.

Une personne trouvée en infraction à ces ordres pourrait être condamnée à une amende ou à une peine de prison. Une société qui enfreint ces ordonnances est passible d'une amende de 5 000 à 50 000 dollars.

L'urgence de santé publique sera réexaminée toutes les deux semaines.


Auto-confinement


Les personnes suivantes sont tenues de s'isoler pendant 14 jours :

  • Les personnes qui sont arrivées à Terre-Neuve-et-Labrador en provenance de l'étranger le ou après le 14 mars 2020 à 19h00 (heure normale de Terre-Neuve) ;
  • Les personnes qui sont arrivées à Terre-Neuve-et-Labrador en provenance de la province de Hubei en Chine, en Iran ou en Italie avant le 14 mars 2020 à 19 h 00 (heure normale de Terre-Neuve)
  • Les contacts étroits avec un cas connu ou suspecté de COVID-19 doivent s'isoler pendant 14 jours à compter du dernier contact.

    Actuellement, les voyageurs qui reviennent d'autres régions du Canada et qui n'ont pas voyagé à l'extérieur du Canada ne sont pas tenus de s'isoler.

    Auto-confinement signifie :

        Rester à la maison et ne pas aller au travail ou à l'école pendant 14 jours ;
        Éviter tout contact étroit avec des personnes souffrant de maladies chroniques, dont le système immunitaire est affaibli, et avec des personnes âgées ;
        Éviter tout contact avec les autres personnes présentes dans votre foyer ;
        Rester dans une pièce séparée, loin des autres personnes ;
        Utiliser une salle de bain séparée, si possible ;
        Se tenir à une distance d'au moins deux bras des autres personnes ;
        Éviter de partager la vaisselle, les verres ou les ustensiles.

    Surveillez les symptômes, notamment la fièvre, la toux ou les difficultés respiratoires. Vous n'avez pas besoin de passer le test COVID-19 si vous n'avez pas de symptômes.

    Si vous commencez à avoir des symptômes :

        Ne vous rendez pas au cabinet de votre médecin de famille et, à moins qu'il ne s'agisse d'une urgence médicale, n'allez pas au service des urgences. Vous devez rester à la maison et appeler le 811.
        Si vous vous isolez, vous devrez continuer à vous isoler jusqu'à ce que la santé publique vous en avise autrement.
        Si vous ne vous isoliez pas vous-même, vous serez mis en isolement et un test COVID-19 sera organisé par la santé publique.

Lors de la conférence de presse qui a suivi la signature de la déclaration de l'état d'urgencede santé publique, le ministre de la Santé et des Services communautaires, John Haggie, a déclaré:

 

"Vous vous souvenez peut-être qu'en 2018, nous sommes passés de la plus ancienne législation en matière de santé publique au Canada à l'une des plus récentes, plus forte et plus nuancée, de sorte qu'avec effet aujourd'hui et sur les conseils du Dr. Fitzgerald, après de multiples conversations dans le cadre de la loi de 2018 sur la protection et la promotion de la santé publique, j'ai signé la première déclaration d'urgence en matière de santé publique dans cette province ;

Cela permet d'appliquer la force de la loi et de la réglementation à ce qui était auparavant des recommandations d'un médecin hygiéniste dûment désigné, en l'occurrence le Dr. Janice Fitzgerald, nous avons entendu des inquiétudes au sujet de personnes et d'entreprises qui n'ont peut-être pas agi de manière aussi responsable que nous l'avions espéré et, dans l'ensemble, le niveau de conformité à nos recommandations a été élevé, mais une fois de plus, nous avons l'occasion d'aplatir la courbe et nous saisissons l'occasion que nous offre cette déclaration pour imposer des sanctions et des conséquences en cas de non-conformité, qui sont parmi les plus sévères de toutes les législations de santé publique au Canada;

Par exemple pour une personne qui en est à son premier cas d'infraction une amende de 500 à 2,500 $ ou une peine de prison de moins de six mois ou une combinaison des deux pourrait être encourue en cas de violation des ordres que nous annoncerons dans le cadre de cette loi;

Pour les sociétés l'amende serait de 5,000 à 50,000 $ et les directeurs de sociétés seraient tenus personnellement responsables et passibles de sanctions individuelles aussi celles-ci sont ensuite multipliées pour les infractions suivantes et cela signifie essentiellement que pour chaque jour, un particulier ou une société ne respecte pas les règles, ce qui constitue un délit nouveau et distinct, tant que cela dure.

Ce sont des sanctions importantes, nous espérons ne jamais avoir à les utiliser, mais elles existent et, si nécessaire, nous les utiliserons.(...)

J'encourage tout le monde à se rendre sur le site Web du gouvernement et vous y trouverez un test d'auto-évaluation au Covid-19 en ligne (en anglais seulement). (...)"

Suivez-nous


Abonnez-vous à notre bulletin électronique
Suivez-nous sur Facebook
Suivez Nos actualités