LES LOISIRS,
C'EST AUSSI LA SANTÉ !

 

DOMINIC DEMERS

KINÉSIOLOGUE | HAPPY VALLEY-GOOSE BAY

Établi au Labrador depuis 2007, le kinésiologue d'origine québécoise Dominic Demers a occupé plusieurs postes avant
de devenir, en 2015, le directeur des loisirs et des services communautaires de la Ville de Happy Valley-Goose Bay. Fil conducteur de tous ses emplois : la promotion et l'amélioration de la santé.  

Natif de Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec, Dominic Demers est diplômé en kinésiologie, cette discipline de la santé qui utilise l'activité physique à des fins de pré-vention, de traitement et de performance. Ses principes débordent largement du monde du sport.

Ainsi, quand il arrive au Labrador en octobre 2007, c'est pour y lancer le programme Katimavik, qui mobilise des jeunes dans la mise en œuvre de projets communautaires, en collaboration avec des organismes locaux. En 2008, il lance des projets Katimavik à Labrador City, North West River et Happy Valley-Goose Bay. En 2009, un groupe de jeunes est formé pour travailler dans la communau-té innue de Sheshatshui puis, l'année suivante, un autre
projet voit le jour dans la communauté inuite de Rigolet.

Dans ses deux postes suivants, il est responsable de promouvoir la santé, d'abord à la 5e Escadre de Goose Bay, puis dans les écoles du Newfoundland and Labra-dor English School District (NLESD) de la région. En juin 2015, il devient directeur des loisirs et des services communautaires de la Ville de Happy Valley-Goose Bay. Le développement de la santé et du bien-être individuel et collectif demeurent encore au coeur de ses interven-tions.

TISSER DES LIENS, DEHORS

« Au cours des dernières années, la Ville a fait beaucoup d'investissements pour encourager la vie active de la po-pulation, à l'extérieur comme à l'intérieur », s'est réjoui Dominic Demers, rencontré en marge des Jeux d'hiver du Labrador, en mars dernier. Ainsi, le parc municipal Kinsmen offre maintenant 400 mètres de sentiers pé-destres sur des surfaces stables. Des jeux d'eau, des bancs et des tables de pique-nique y ont été installés.

D'autres améliorations seront apportées cet été dans ce parc, à ses abords et ailleurs dans la municipalité. Domi-nic Demers avait les yeux particulièrement brillants en parlant des nouveaux aménagements prévus pour le site du marché public de Happy Valley-Goose Bay et de son réseau de pistes cyclables.
« Un marché public, c'est l'accès à des produits locaux frais et le rapprochement avec les agriculteurs, mais c'est aussi un lieu de rencontre propice au développement de relations entre les familles et les enfants », a-t-il expliqué. « Quand les gens créent des relations, ils se sentent plus en sécurité et ils sont portés à faire plus d'activités dehors et utiliser les parcs plus fréquemment. »

Monsieur Demers était aussi très heureux de l'installa-tion prochaine de clôtures autour de ce parc municipal pour y empêcher la circulation de « quatre roues » et ainsi rendre son utilisation plus sécuritaire.

COMMUNAUTÉ ET SANTÉ

Toutes ces interventions concrétisent une vision de la santé chère à Dominic Demers et qui passe aussi par la qualité de la vie communautaire. « Quand les gens se sentent mieux et en sécurité dans des espaces publics, ils sont amenés à s'engager et à améliorer leur communau-té », a-t-il résumé.

Au cours des derniers mois, des médecins ont dit à mon-sieur Demers avoir noté des améliorations de la santé de leurs patients qui ont augmenté leur fréquentation des ins-tallations sportives et récréatives de la ville. C'est un autre motif de réjouissance pour ce kinésiologue.

 

Abonnez-vous à notre bulletin électronique
Suivez-nous sur Facebook
Suivez Nos actualités