Soyez vigilants : des renseignements personnels ont bien été "saisis" lors de la cyberattaque du système de santé

16 novembre 2021

Par la voix de son ministre de la Justice, John Hogan, le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a confirmé vendredi que des informations personnelles des employés et des patients du secteur de la santé sont désormais entre les mains de cybercriminels.

Jusqu'à mercredi de la semaine dernière, il était envisagé que seuls les renseignements personnels et médicaux de milliers de patients et d'employés é que consultés. Mais le ministre de la Justice, John Hogan, affirme maintenant que cela a changé vendredi dernier, avec la confirmation que des informations ont effectivement été "prises".

Des renseignements personnels aux mains des cybercriminels

Dans le cadre de l'enquête en cours sur une cyberattaque qui a touché les systèmes informatiques de soins de santé à Terre-Neuve-et-Labrador, il a été déterminé que certains renseignements personnels (RP) et renseignements médicaux personnels (RMP) ont été obtenus des systèmes informatiques.

Dans le cas des patients, les renseignements comprennent des informations de base qui sont généralement consignées ou utilisées lors d'une visite, comme le nom, l'adresse, le numéro d'assurance-maladie (MCP), la personne à qui vous rendez visite, la raison de votre visite, votre médecin, le numéro de téléphone, la date de naissance, l'adresse électronique pour les notifications, les patients hospitalisés ou non, votre nom de jeune fille et votre état civil.

Pour les employés actuels et anciens, les informations comprennent le nom, l'adresse, les coordonnées et le numéro d'assurance sociale. Rien ne prouve que les informations bancaires des employés aient été impliquées.

Redoublez donc de vigilance : si vous remarquez une quelconque activité inhabituelle sur l'un de vos comptes ou sur vos relevés de compte, veuillez contacter le prestataire de services approprié, comme votre banque, dès que possible.

Les autorités compétentes ont été contactées, notamment le commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de Terre-Neuve-et-Labrador. La GRC a été informée et poursuit son enquête sur l'incident.

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador étudie actuellement les possibilités de fournir des services de surveillance du crédit et de protection de l'identité afin de surveiller le crédit au moyen de rapports réguliers et d'un accès aux scores de crédit qui préviennent les utilisateurs en cas de changements inattendus. Plus d'informations seront disponibles à ce sujet dans les jours à venir.

Selon John Hogan, Western Health semble toujours être la seule des quatre autorités sanitaires de la province à ne pas avoir été touchée par la cyberattaque. Mais il a répété que la situation peut changer d'une minute à l'autre, ajoutant qu'il peut falloir un certain temps pour vérifier ce qui se passe en raison de la nature complexe de l'enquête.

Sources : Information and Updates on Cyber Incident, traduction FFTNL

Suivez-nous


Abonnez-vous à notre bulletin électronique
Suivez-nous sur Facebook
Suivez Nos actualités